Close

Affaire Bolloré : Le Togo joue la prudence, Alpha Condé devient amusant et joue la victime

4 mai 2018 Politique

Lomé et la Guinée sont citées dans  l’affaire Bolloré.Les autorités des deux pays reagissent.

Vincent Bolloré est entre l’enclume et le marteau en France pour ne pas avoir obtenu dans les règles de l’art, la concession en Afrique, de deux ports, celui de Lomé et de la Guinée. Mis en examen et inculpé, le groupe dirigé par Vincent Bolloré dans un premier temps, a sortir pour donner plus d’assurance. Mais, Vincent Bolloré, relativise. Il veut abandonner l’Afrique alors que le groupe qu’il dirige, fait un bénéfice de 80 pour cent pour un investissement de 20 pour cent.

Lomé et la Guinée citées dans l’affaire Bolloré, les autorités des deux pays viennent de réagir. C’est d’abord Lomé qui a rompu le silence à travers le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara qui a parlé au nom du gouvernement et qui a  fait savoir que, le Togo est attaché à la présomption d’innocence.

Le ministre Bawara clarifie la position du Togo. «Si dans la procédure judiciaire, l’État togolais est appelé pour fournir des informations, il le fera». Une déclaration qui veut dire que le Togo est prêt pour collaborer avec la justice française dans l’affaire qu’il convient d’appeler Bolloré GATE.

Cette disponibilité du Togo veut dire, que le pays est confiant, car ne se sentant pas  mêlé dans quelque chose qui se soit  flou. Et le ministre togolais de la fonction publique. d’ajouter  » Le port du Togo est le seul dans la sous-région à respecter sur toute la ligne , les conditions de la Passation des marchés»,.Vrai ou faux, le temps va situer les uns et les autres avec la tournure que l’affaire vaut devant la justice de Nanterre.

Si Lomé veut collaborer, l’autre pays où Vincent Bolloré et son groupe règnent en maître, la Guinée n’est pas sur la longueur d’onde. En conférence de presse en Guinée, le président Alpha Condé joue à ce qu’il qualifie de pure comédie sous les tropiques. Il va jusqu’à dénoncer calomnieuse.

Alpha Condé va-t-il s’en sortir en voulant adopter une position de victime avérée? Dans quelle condition le port de la Guinée est-il confié au Groupe Bolloré?Tout était fait dans les règles de l’art? Voilà les points sur lesquels, Alpha Condé doit situer l’opinion au lieu de vouloir engager le bras de fer. Si Vincent Bolloré est mis en examen et inculpé, c’est parce que la justice française fonctionne bien. Elle n’est pas comparable aux justices africaines qui reçoivent des ordres dans les dossiers du genre avant tout. 

togotimes.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *