Close

La France gagne dans la douleur

16 juin 2018 Sports

Dans la douleur, l’équipe de France s’est imposée face à l’Australie grâce à des buts d’Antoine Griezmann et de Paul Pogba.

Que ce fut dur pour l’équipe de France. Grande favorite pour son entrée en lice face à l’Australie, la France a éprouvé de grandes difficultés à venir à bout de son adversaire du jour. Trop timorés, décevants sur certaines séquences, les Bleus ont finalement réussi à s’en sortir en fin de match grâce à un but assez chanceux de Paul Pogba. L’essentiel est assuré à savoir la victoire et les trois points qui permettent à Didier Deschamps et ses hommes de mieux respirer en vue de la suite de la compétition.

Avec son trio offensif Dembélé-Griezmann-Mbappé tant attendu, l’équipe de France s’est procurée la première occasion. Lancé par Benjamin Pavard, Kylian Mbappé, dans un angle fermé, a inquiété le portier adverse. Une action en trompe l’oeil puisque si les Bleus ont par la suite la main mise sur la possession ils ont peiné à se montrer réellement dangereux. Antoine Griezmann et Kylian Mbappé ont alerté Matt Ryan sur des frappes lointaines qui ne l’ont pas réellement mis en danger. Et c’est finalement, l’Australie qui a été tout proche d’ouvrir le score après le quart d’heure de jeu sans un arrêt miraculeux de Hugo Lloris.

Une histoire de penalties

Très critiqué durant la préparation, le gardien de Tottenham, qui fêtait sa 99ème sélection, a réalisé un arrêt de grande classe après un coup franc australien dévié par Corentin Tolisso vers son propre but. Hugo Lloris est également montré très rassurant sur ses sorties aériennes et a certainement été le Français le plus en vue de la première période, un aveu sur la prestation globale de ses coéquipiers. L’équipe de France a dominé le premier acte mais sans trouver de solution pour faire la différence. Ils ont déçu et le trio offensif pourtant si prometteur en préparation ne s’est jamais bien trouvé.

Les hommes de Didier Deschamps sont revenus avec les mêmes intentions de faire craquer les Socceroos en seconde période. C’est finalement sur une histoire de penalties que la rencontre va se décanter. Sur une longue ouverture de Paul Pogba, Antoine Griezmann est fauché par derrière par Ridson. L’arbitre après utilisation de la VAR a accordé un pénalty à l’équipe de France qui a été transformé avec brio par l’attaquant de l’Atletico Madrid, son premier but en Coupe du monde. Quelques minutes plus tard, sur un coup franc anodin, Samuel Umtiti a fait une main évidente et concédé un penalty au profit de l’Australie. C’est Jedinak, le capitaine des Socceroos qui a remis son équipe dans la partie.

L’Australie n’a même pas eu le temps de se mettre à douter tant l’avantage de l’équipe de France a été de courte durée. Didier Deschamps a ensuite fait rentrer Olivier Giroud et bien lui a pris. Alors que l’équipe de France était en difficulté, sur une combinaison entre Paul Pogba et Olivier Giroud, le milieu de terrain frappe et a vu son tir dévié par un défenseur rentrer in extremis dans le but après avoir frappé la barre. Les Bleus prennent provisoirement la tête de ce groupe C et devront montrer un tout autre visage face au Pérou. L’équipe de Didier Deschamps va devoir monter en puissance au fil des matches, comme lors de l’Euro 2016, pour espérer atteindre l’objectif à savoir le dernier carré de la compétition.

Besoccer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *