Close

Salah répond à Ramos: »je ne lui ai jamais dit que je me sentais bien ».

9 juin 2018 Sports

Le Mondial approche à grands pas. La star de l’Égypte est donc revenu sur la compétition internationale, se penchant par ailleurs sur sa blessure intervenue en finale de Ligue des champions après un choc contre Ramos.

Lors d’un entretien accordé à ‘Marca’, le joueur international égyptien Mohamed Salah est revenu sur le Mondial à venir et sa douleureuse blessure en finale de Ligue des champions face au Real madrid, contractée sur une action avec Sergio Ramos.

Salah n’a mis que peu de temps à le reconnaître : « Sortir en finale a été le pire moment de ma carrière. « J’en suis venu à penser que je manquerai le Mondial, ça m’a dévasté« , a confié l’attaquant de Liverpool.

« Je me sens mieux aujourd’hui. J’ai l’espoir de pouvoir jouer le premier match face à l’Uruguay, mais cela dépendra de la manière dont je me sens quand approchera le début du tournoi. Quand je suis tombé, j’ai ressenti un mélange de douleur physique et de grande préoccupation, également de la colère et la tristesse de n’avoir pas pu continuer de jouer cette finale de Ligue des champions. Quelques instants plus tard, j’ai également pensé à la possibilité de manquer le Mondial », a ajouté Salah.

L’on a également demandé à l’attaquant des ‘Reds’ si l’action était un fait de jeu normal. Ce dernier a répondu qu’il « ne [savait] pas », que ça l’était « peut-être ». Il n’a par ailleurs pas hésité à répondre aux propos de Ramos, l’Espagnol ayant affirmé que l’Égyptien lui avait agrippé le bras le premier : « C’est beau… » a-t-il tonné.

Il a également fait allusion aux déclarations du capitaine madrilène, qui affirmait il y a peu que Salah aurait pu jouer la deuxième mi-temps sous infiltration : « Mon avis est que c’est toujours bien que quelqu’un qui t’a fait pleurer premièrement, te fasse rire ensuite. Peut-être qu’il pourrait aussi me dire si je serai prêt pour le Mondial ? C’est sûr, il m’a envoyé un message, mais je ne lui ai jamais dit que je me sentais bien ».

Laissant ensuite de côté la Ligue des champions, Salah s’est exprimé sur le tant attendu Mondial en Russie : « C’est la première fois en 28 ans que nous nous qualifions… Ce n’était pas normal car nous avons gagné six fois la CAN, et nous avons été champions du tournoi en 2006, 2008 et 2010. C’était une habitude de gagner la CAN, mais nous ne nous qualifions pas pour le Mondial. Et nous nous disions tous : ‘nous devons le faire, nous devons le faire’. Nous ne l’avons pas fait depuis très longtemps et c’était quelque chose de spécial. Peut-être autant qu’une victoire en Coupe du monde pour l’Espagne ».

Concernant ses objectifs en Russie, il a expliqué : « Je veux simplement aider l’équipe à se qualifier, marquer des buts, mais, surtout, essayer de l’aider à faire mieux pendant les matches. Nous sommes un groupe fort, nous avons tous le même objectif, aider l’équipe à gagner le match, c’est le plus important. Le principal est de jouer ensemble ».

« La pression, nous l’avions pour la qualification pour le Mondial. Bien sûr que certains pourraient se dire ‘ok, nous nous sommes qualifiés, c’est bon’. Mais je ne fonctionne pas comme ça moi, nous voulons écrire l’histoire, réussir quelque chose de différent. Dans ma tête, la pression est d’arriver à faire quelque de différent que ce que nous avons déjà fait. Non simplement y aller, jouer trois matches et dire merci. Cela ne me vient pas à l’esprit », a-t-il ajouté.

 

Besoccer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *