Close

Sanctions à venir contre des gendarmes au Cameroun

15 mai 2018 Afrique

Le gouvernement camerounais annonce d’éventuelles sanctions contre les gendarmes, auteurs de violations de droits de l’homme.

Un communiqué signé par le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense, Beti Assomo, parle de sanctions envers les gendarmes, faisant suite au contenu d’une vidéo mise en ligne le 12 mai 2018, dans laquelle des gendarmes camerounais malmènent une personne ligotée dans de la boue et gisant dans du sang.

Le gouvernement camerounais annonce d’éventuelles sanctions contre les gendarmes, auteurs de violations de droits de l’homme.

Un communiqué signé par le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense, Beti Assomo, parle de sanctions envers les gendarmes, faisant suite au contenu d’une vidéo mise en ligne le 12 mai 2018, dans laquelle des gendarmes camerounais malmènent une personne ligotée dans de la boue et gisant dans du sang.

Tsobeyi Alphonse Tatia, interpellé par la gendarmerie nationale, au Cameroun

Ce dernier baptisé « Général », était le commandant des hommes armés des sécessionnistes.

Il était activement recherché depuis plusieurs « semaines pour son implication dans les actes de violence, contre les populations et l’assassinat des forces de défense et de sécurité », souligne le communiqué du ministre de la Défense du Cameroun.Le traitement qui lui a été infligé et filmé puis posté sur les réseaux sociaux est « manifestement le fait des gendarmes sortis des normes et techniques légales », a décrié le ministre délégué à la présidence chargé de la défense.

Ce dernier annonce l’ouverture d’une enquête pour identifier et éventuellement, sanctionner les auteurs de ces agissements, dit le même communiqué dont VOA Afrique a obtenu copie.

Voaafrique. Com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *