Close

Gambie: Les voitures de luxe de l’ex-président vendues pour réduire la dette

13 mai 2018 Afrique

Vendredi, Amadou Sanneh, le ministre gambien des finances, a déclaré qu’une flotte composée de trois avions et de plusieurs voitures de luxe dont des Rolls-Royce appartenant à l’ex-président Yahya Jammeh, a été mise en vente. Objectif : réduire une montagne de dettes écrasantes contractées sous l’ancien régime.

Le bilan économique que dresse le nouveau pouvoir gambien de son prédécesseur est apocalyptique : une économie en lambeaux, les caisses de l’Etat vidées et une dette étouffante. Selon le Fonds monétaire international, la dette était, en effet, estimée à 130 % du pays, fin 2017.

Pour combler ce trou, le gouvernement de l’actuel président Adama Barrow a dès lors entrepris de mettre en vente les biens de luxe de l’ancien chef d’Etat Yahya Jammeh, dans une opération menée par le ministère des Finances. Ces biens comprennent entre autres une flotte de Rolls Royce et trois jets privés, mais le ministre Amadou Sanneh n’a pas précisé combien l’Etat espérait tirer de leur vente.

Inquiet d’une opération militaire que brandissaient ses voisins de l’Afrique de l’Ouest après les élections de décembre 2016 dont il a refusé de reconnaître les résultats, Yahya Jammeh a accepté un exil en Guinée équatoriale, après 22 ans de règne. Il a dû abandonner plusieurs biens de luxe, l’avion-cargo qui devait le transporter étant plein.

L’opposition accuse Barrow « d’acharnement politique »

Plusieurs voix, notamment dans les rangs de l’opposition fidèle à Jammeh, s’élèvent pour fustiger la vente « des biens de l’ancien président ». Elles accusent l’administration Barrow d’acharnement politique.

Outre une quinzaine de voitures de luxe dont deux Rolls Royce, l’hôte de Teodoro Obiang Nguema aurait également pioché dans les caisses de l’Etat plusieurs millions de dollars, selon les autorités actuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *