Close

Guinée : Nouvel appel à manifester des forces sociales suivi d’une grève de la faim

12 juillet 2018 Société

Après leur marche pacifique hier mardi, les forces sociales ont annoncé une nouvelle manifestation pour le lundi 16 juillet suivie d’une grève de la faim de 24 heures sur l’autoroute Fidèle Castro. L’annonce a été faite ce mercredi 11 juillet par Dr. Alpha Abdoulaye Diallo du CNOSCG (Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée) en marge d’un point de presse à Dixinn.

Pour Dr. Dansa Kourouma, président du CNOSCG, c’est une lutte purement sociale et citoyenne qui a commencé dont l’objectif est l’amélioration des conditions de vie de la population guinéenne. «Il faut que le prix du carburant du litre revienne à 8 000 fg. C’est une demande irrésistible et sans concession», a-t-il lancé.

Dans la même logique, Dr. Dansa a indiqué qu’une fois que le prix du carburant revienne à huit mille francs guinéens, des discussions pourront être engagées avec le gouvernement  sur toute éventualité d’augmentation.

«Le Gouvernement a mis la charrue avant les bœufs. En tant que forces sociales, nous n’avons qu’une seule et unique revendication, celle de la baisse du prix du carburant à 8 000 fg. S’il doit y avoir la fixation d’un nouveau prix du carburant à la pompe, il faut que ce prix soit forcement examiné au prorata des mesures d’accompagnement», a-t-il fait savoir.

Prenant la parole, Dr. Abdoulaye Diallo a annoncé qu’au cas où le Gouvernement ne revenait pas sur sa décision dans les heures qui suivent, il pourrait y avoir une marche pacifique sur l’autoroute Fidèle Castro.

«Si le Gouvernement fait la sourde oreille, nous allons organiser une grève de faim. Nous allons inviter les citoyens à venir sur l’autoroute Fidèle Castro à observer une grève de la faim de 24 heures pour paralyser toute la ville de Conakry. C’est une manière pour ramener l’Etat à fléchir», a-t-il expliqué.

Peu avant le début de la conférence, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, Mouctar Diallo a été aperçu au siège du CNOSCG. Interrogé sur cette visite de celui-ci, Dr. Alpha Abdoulaye Diallo a tout de même admis qu’il a eu un début de prise contact avec les autorités.

«Il y a eu un début de prise de contact. Le ministre Mouctar Diallo était venu s’enquérir de notre position. Nous lui avons dit que notre discours d’hier (jour de marche) est conforme à notre position. Nous invitons le Gouvernement à écouter son  peuple. Avant que Mouctar Diallo ne vienne à notre siège, il est passé ailleurs pour rencontrer d’autres acteurs de la société civile. Il faut préciser que le ministre Mouctar Diallo est dans une dynamique de consultation», a-t-il répondu.

guineenews. Org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *